Le lapin trop mignon pour passer à la casserole ?

06/02/18 à 15:12 - Mise à jour à 15:11

Source: Het Laatste Nieuws

Mercredi dernier, l'Office flamand d'agro-marketing (VLAM) a lancé la "Semaine du Lapin", une campagne destinée promouvoir la consommation de viande de lapin. Jamais encore, les Belges n'avaient en effet mangé aussi peu de lapin.

Le lapin trop mignon pour passer à la casserole ?

© Getty Images/iStockphoto

Selon le quotidien Het Laatste Nieuws, chaque année les ventes de viande de lapin diminuent jusqu'à ne plus représenter qu'un pour cent de la consommation totale de viande. "Aujourd'hui, les Belges mangent annuellement moins de 250 grammes de viande de lapin, alors qu'il y a quinze ans c'était plus du double. Plus de 80% de la viande de lapin est achetée par des personnes de plus de 50 ans. Les jeunes familles et les personnes seules n'en achètent pas du tout", déplore le VLAM.

La viande de lapin est pourtant bonne pour la santé. "Souvent, on ignore que c'est une viande maigre qui se mange sous de nombreuses formes et qui est riche en acide gras oméga 3", explique le VLAM qui propose même une série de recettes sur son site.

Animal de compagnie

Interrogé par Het Laatste Nieuws, Luc Buyens de l'ASBL flamande d'éleveurs professionnels de volaille et de lapins attribue cette baisse de consommation au côté "mignon" du lapin. Aujourd'hui, beaucoup de jeunes familles possèdent un lapin qui gambade joyeusement dans le salon. Pour elles, le lapin n'est plus un animal élevé pour sa viande, mais un animal de compagnie comparable à un chat, un chien ou un poisson rouge et donc forcément inapte à la consommation.

De plus, la viande de lapin serait encore souvent considérée comme un repas de fête et non comme un plat à consommer au quotidien. "S'il y a trente ans il y avait encore une centaine d'éleveurs en Belgique, aujourd'hui il en reste à peine 25. Et la plupart n'ont pas de successeur", déplore Buyens.

Nos partenaires