Le juge brésilien Gilmar Mendes dénonce "un système de corruption généralisée"

28/03/16 à 00:31 - Mise à jour à 00:31

Source: Belga

(Belga) Le juge Gilmar Mendes, du Tribunal suprême fédéral du Brésil, plus haute autorité judiciaire de ce pays, a dénoncé dimanche à Lisbonne "un système de corruption généralisée" dans son pays, dans des propos rapportés par l'agence de presse portugaise Lusa.

Le juge brésilien Gilmar Mendes dénonce "un système de corruption généralisée"

Le juge brésilien Gilmar Mendes dénonce "un système de corruption généralisée" © BELGA

"Nous avions jusqu'à récemment un système de financement privé" des campagnes politiques et "il est probable que ce système se soit densifié, sophistiqué ces dernières années", a déclaré le juge, qui se trouve au Portugal dans le cadre d'un colloque de droit constitutionnel. Alors que le Brésil est plongé dans un scandale de corruption impliquant des grandes entreprises et des responsables politiques, ce juge est celui qui avait décrété, une deuxième fois, une suspension de l'entrée au gouvernement de l'ex-président Lula, lui-même accusé de corruption. L'actuelle présidente de gauche du Brésil Dilma Rousseff, qui va affronter cette semaine une procédure de destitution, voulait faire entrer l'icône de la gauche brésilienne dans l'équipe gouvernementale, espérant qu'il y pèse de tout son poids pour tenter de sauver l'exécutif. Le vice-président Michel Temer, qui devait à l'origine participer au colloque, qui se déroule du 29 au 31 mars à Lisbonne, a finalement annulé sa participation, alors que le chef de l'opposition brésilienne Aecio Neves (centre-droit) est lui aussi invité à participer à ce séminaire. Le parti centriste de Michel Temer, allié du Parti des travailleurs de Dilma Roussef, se réunit mardi et devrait claquer la porte du gouvernement, selon la presse brésilienne. (Belga)

Nos partenaires