Le Japon dit avoir constaté un nouveau contact suspect avec un cargo nord-coréen

15/02/18 à 06:35 - Mise à jour à 06:36

Source: Belga

(Belga) Le Japon a affirmé avoir détecté un possible transfert de cargaison entre un navire enregistré au Belize et un navire battant pavillon nord-coréen en mer de Chine, ce qui serait une violation des sanctions contre la Corée du Nord, a indiqué le gouvernement nippon mercredi soir.

Un avion patrouilleur de l'armée japonaise a observé le tanker nord-coréen bord-à-bord avec un navire enregistré au Belize dans les eaux internationales en mer de Chine orientale, aux premières heures de la journée de mardi, a affirmé le ministère des Affaires étrangères japonais, dans un communiqué. "Après une évaluation complète (de la scène), le gouvernement du Japon soupçonne fortement qu'ils ont réalisé un transfert entre navires interdit" dans le cadre des sanctions adoptées par le Conseil de sécurité des Nations unies, a expliqué le ministère. Tokyo a rapporté l'incident au Conseil de sécurité et a transmis ses informations aux pays concernés, a-t-il ajouté. Le Japon avait déjà signalé en janvier un soupçon d'échange de cargaison, toujours en mer de Chine, entre le même tanker nord-coréen, le Rye Song Gang 1, et un navire enregistré en Dominique. Le Rye Song Gang 1 fait partie de la liste de bateaux nord-coréens dont l'accès aux ports mondiaux a été interdit par le Conseil de sécurité de l'ONU, car ils sont suspectés d'avoir transporté des marchandises interdites par les sanctions internationales contre Pyongyang. Parmi ces sanctions, figure notamment l'interdiction pour les pays membres de l'ONU de faciliter ou de réaliser des transferts de cargaison vers ou provenant d'un navire nord-coréen. Cet incident intervient alors que les jeux Olympiques d'hiver en Corée du Sud ont favorisé une détente spectaculaire entre les deux Corées, avec la participation d'une délégation de hauts responsables nord-coréens à Pyeongchang. Lundi, le ministre japonais des Affaires étrangères, Taro Kono, a appelé la communauté internationale à ne pas être "aveuglée" par l'offensive de charme de Pyongyang aux JO. (Belga)

Nos partenaires