Le Groupe Mémoire dénonce la présence de la N-VA au sein du gouvernement fédéral

11/11/14 à 19:01 - Mise à jour à 19:01

Source: Belga

Le Groupe Mémoire-Herinnering, qui rassemble des rescapés des camps de concentration et d'extermination nazis de la seconde Guerre mondiale, a déploré mardi, date anniversaire de l'Armistice de 1918, que la Belgique soit en deuil en dénonçant la présence de la N-VA au sein du gouvernement fédéral.

Le Groupe Mémoire dénonce la présence de la N-VA au sein du gouvernement fédéral

© BELGA

"Les membres du Groupe Mémoire-Herinnering protestent avec vigueur contre la participation de la N-VA à un gouvernement fédéral, dans lequel, en outre, ce parti s'est vu confier les portefeuilles de la Défense, des Finances et de l'Intérieur", a indiqué le président de cette association, Pieter Paul Baeten, dans un communiqué.

Selon lui, l'objectif final d'une Flandre indépendante est exprimé de manière formelle dans les statuts du parti nationaliste. "Plusieurs membres de ce parti ont eu, dans le passé, et encore récemment, des contacts étroits avec des groupements nationalistes d'extrême droite, qui n'ont jamais renié leur passé", dénonce encore le Groupe Mémoire-Herinnering.

"Aussi bien en 14-18 qu'en 40-44, ces groupements ont accordé sans hésiter leur collaboration à l'occupant. C'est une véritable gifle pour ceux qui ont sacrifié leur vie pour la patrie, pour la démocratie et dans la lutte contre le nazisme", ajoute le texte.

M. Baeten rappelle qu'en octobre 2007, 65 ans après la rafle du 15 août 1942, le président de la N-VA, Bart De Wever, avait estimé que les excuses du bourgmestre d'Anvers, Patrick Janssens (sp.a), pour la participation de la ville Anvers à la persécution des Juifs, étaient inutiles et gratuites.

Dans leur minimisation de la collaboration, certains membres de la N-VA n'en étaient pas à leur coup d'essai, concluent le président et les membres du Groupe Mémoire - Herinnering.

En savoir plus sur:

Nos partenaires