Le gouvernement wallon réduit ses objectifs pour les compteurs intelligents

27/04/18 à 07:02 - Mise à jour à 07:05

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement wallon a réduit ses objectifs pour les compteurs électriques intelligents, écrit L'Echo vendredi. Le ministre wallon de l'Energie Jean-Luc Crucke vise désormais un déploiement chez les plus gros consommateurs dans les dix ans à venir et non plus auprès de l'ensemble des utilisateurs.

Un voyage en Suède du ministre Crucke serait à l'origine de ce revirement, selon L'Echo et le magazine Trends-Tendances qui évoque également le sujet. Plusieurs modifications ont été apportées à l'avant-projet de décret sur les compteurs électriques intelligents, passé jeudi en deuxième lecture au gouvernement wallon. Les compteurs dits intelligents permettent d'inciter les consommateurs à utiliser leurs appareils lorsque l'électricité est la plus abondante, tout en facilitant la transition énergétique. Mais les détracteurs leur reprochent notamment des atteintes à la vie privée et un danger pour la santé. En janvier, le gouvernement visait 80% des ménages équipés pour la fin 2034. Il limite désormais le déploiement aux plus gros consommateurs (ceux qui consomment au moins 6.000 kWh par an ou ceux qui disposent d'une installation de production d'électricité de 5 kWe). Vu qu'il s'avère impossible de limiter à 1 à 2 euros par MWh au maximum l'impact de ces compteurs sur la facture annuelle, le gouvernement préfère jouer la prudence et encourager prioritairement le placement de compteurs intelligents auprès des ménages qui en bénéficieront le plus - comme ceux qui possèdent un véhicule électrique ou une pompe à chaleur. "Le temps de convaincre et de servir d'exemple." (Belga)

Nos partenaires