Le Gouvernement wallon marque son accord pour l'utilisation de la technologie LED dans les communes

14/09/17 à 14:00 - Mise à jour à 14:03

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement wallon a marqué jeudi son accord pour l'utilisation de la technologie LED pour l'ensemble de l'éclairage communal au sud du pays, sans impacter financièrement les communes. Le ministre de l'Énergie Jean-Luc Crucke, qui espère voir l'opération se terminer en 2030, souligne l'impact positif à terme sur la facture d'éclairage des communes, ainsi que sur l'environnement.

De 2020 à 2030, les gestionnaires de réseaux de distribution (GRD) ORES et RESA remplaceront - au rythme de 60.000 par an - les quelque 585.000 luminaires publics communaux. La priorité sera donnée aux ampoules sodium basse pression (100.000) que leur fabricant ne commercialisera plus sous peu. Les 50.000 ampoules sodium haute pression suivront, à cause de leur forte consommation. Les LED (diodes électroluminescentes) bénéficient d'une garantie de 15 ans et permettent des économies d'entretien et de renouvellement. Les finances communales ne seront pas touchées par l'opération: le travail est réalisé via une enveloppe fermée (obligation de service public à charge des GRD) et sera financièrement compensé par la réduction du coût énergétique générée. Selon le ministre Crucke (MR), le remplacement d'ampoule sur les 450.000 luminaires d'ORES permettra de réduire la consommation de 97.000 mégawatt-heure par an (Mwh/an), soit une baisse de 29.000 tonnes en équivalent CO2 par an. L'économie brute (consommation, entretien, etc.) pour les communes serait de 14,7 millions d'euros par an. Pour les 135.000 luminaires de RESA, les réductions seront de 30.500 Mwh/an, 8.850 tonnes CO2/an et 5 millions d'euros par an. L'éclairage public représente en moyenne plus de 50% de la consommation électrique à charge des communes, selon l'Union des Villes et Communes de Wallonie, qui plaide depuis de nombreuses années pour une accélération de la rénovation. Le précédent ministre de l'Énergie, Christophe Lacroix (PS), envisageait un renouvellement des parcs en 15 ans. En janvier dernier, la SOFICO (bras droit de la Région pour le financement des infrastructures) avait déjà opté pour des lumières LED de nouvelle technologie, modulables selon le trafic et les conditions météorologiques, pour équiper progressivement l'ensemble des autoroutes et des routes nationales deux fois deux bandes en Wallonie (2.300 kilomètres). (Belga)

Nos partenaires