Le gouvernement wallon envisage une commission Intégrité dans l'administration

09/05/16 à 16:45 - Mise à jour à 16:45

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement wallon envisage d'instaurer une commission "intégrité" présidée par un magistrat pour traiter les plaintes fondées sur des suspicions de malversation au sein de l'administration wallonne, à la suite de l'affaire de l'Office wallon des Déchets (OWD), a affirmé lundi le ministre wallon de la Fonction publique, Christophe Lacroix.

Le gouvernement wallon envisage une commission Intégrité dans l'administration

Le gouvernement wallon envisage une commission Intégrité dans l'administration © BELGA

A la mi-mars, le ministre-président wallon Paul Magnette avait invité tout membre de la fonction publique wallonne à informer sa hiérarchie et la justice de toute suspicion de malversation telle que celle de la fraude à l'Office wallon des déchets, afin d'aller "au bout des choses". Le tout en assurant la protection de ces lanceurs d'alerte qui seraient "entendus, respectés et protégés par leur hiérarchie". Interrogé lundi en commission du parlement wallon par Laurent Henquet (MR), M. Lacroix (PS) a exposé ce mécanisme qui prendrait place au sein du secrétariat général du Service public de Wallonie (SPW). L'instruction de la plainte y serait réalisée par un "référent Intégrité" comme il en existe déjà pour les cas de harcèlement. La plainte ferait ensuite l'objet d'une prise de position par une "commission Intégrité" présidée par un magistrat. MM. Magnette et Lacroix devraient déposer leur proposition avant les vacances d'été. (Belga)

Nos partenaires