Le gouvernement n'opérera pas de grand ajustement après le bulletin de la Commission

02/12/14 à 17:21 - Mise à jour à 17:20

Source: Belga

Le gouvernement fédéral n'opérera "pas de grand ajustement" de son exercice budgétaire après l'examen de la Commission européenne qui a pointé vendredi un "risque de non respect des règles par la Belgique", l'invitant à corriger le tir pour le mois de mars.

Le gouvernement n'opérera pas de grand ajustement après le bulletin de la Commission

Charles Michel © Belga

Pour le ministre des Finances Johan Van Overtveldt, qui s'est exprimé de la sorte mardi en Commission de la Chambre, la Belgique est sur la bonne trajectoire. Il a rappelé que la grande préoccupation de l'exécutif européen est le solde structurel, l'effort de la Belgique n'étant pas très éloigné de celui demandé par l'Europe, certainement si on se réfère à ses dernières prévisions. Concernant la hauteur de la dette égratignée par la Commission, il a souligné l'importance des mesures structurelles ainsi que le climat d'inflation faible. Le ministre est une nouvelle fois revenu sur l'orientation du projet socio-économique du gouvernement axé sur le soutien à l'exportation. Il a admis que les mesures prises puissent avoir un effet sur la consommation. Le député Ahmed Laaouej (PS) avait interrogé le ministre sur l'effet de la politique du gouvernement sur la consommation à l'aune de l'évaluation des hausses de TVA et d'accises et du saut d'index. Cette analyse n'a pas été réalisée par la Banque nationale dans son étude prévoyant la création de 60.000 emplois supplémentaires. L'examen du budget se poursuit après les critiques de la Cour des comptes et de la Commission. Jean-Marc Nollet (Ecolo) a évoqué 1,250 milliard d'euros qui posent problème alors que le gouvernement entend recourir à la réserve de liquidation pour financer certaines dépenses. Les travaux de l'après-midi se déroulent dans un climat plutôt nerveux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires