Le gouvernement flamand sommé de dévoiler les détails de son budget

12/08/14 à 10:39 - Mise à jour à 10:39

Source: Le Vif

La société civile et l'opposition poussent le gouvernement flamand à préciser ses projets d'assainissement. Même au sein d'une partie du CD&V, qui fait pourtant partie de la coalition flamande, l'inquiétude se fait sentir.

Le gouvernement flamand sommé de dévoiler les détails de son budget

© Belga

Les chiffres et mesures du gouvernement flamand qui ont circulé ce week-end dans les quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws suscitent l'inquiétude de l'opposition et de nombreuses organisations de la société civile. Les journaux font notamment état d'une réduction de 200 millions d'euros du budget alloué aux organisations sociales et culturelles, de 1.950 fonctionnaires flamands en moins, d'une hausse des tarifs de garderie d'enfants ainsi que d'une augmentation de la prime de soin qui donne droit à l'assurance de soins flamande.

Les mouvements de jeunesse flamands expriment leur inquiétude dans De Morgen et Het Laatste Nieuws. Ils craignent en effet que les économies fassent encore augmenter les cotisations. Et le Gezinsbond, la Ligue des Familles flamande, redoute que le tarif minimum pour les familles défavorisées soit augmenté. "Ce tarif minimum est le tarif payé par les familles en position difficile et vulnérable" explique Manu Keise, un responsable de la Ligue des Familles sur la VRT. Selon De Standaard, plusieurs organisations culturelles désirent également que le gouvernement clarifie ses chiffres.

"Il s'agit ni plus ni moins d'une atteinte au tissu social de notre société"

Du côté de l'opposition, le sp.a et Groen tirent à boulets rouges sur le nouveau gouvernement flamand. Ainsi, la parlementaire sp.a et ancienne ministre flamande Ingrid Lieten a violemment critiqué les réductions du budget alloué aux associations. "Il s'agit ni plus ni moins d'une atteinte au tissu social de notre société". Selon elle, cette mesure obligera les familles à supprimer certaines activités pratiquées par leurs enfants.

Même son de cloche du côté de Groen dont le chef de groupe au parlement flamand, Björn Rzoska, affirme dans le quotidien De Morgen que les familles devront payer la facture. L'écologiste flamand se demande également pourquoi le gouvernement Bourgeois ne publie pas de chiffres clairs.

"Nous allons vers une autre Flandre"

Malgré ses liens étroits avec le CD&V, le mouvement chrétien ouvrier beweging.net, l'ancien ACW, exprime également son inquiétude. Pour Luc Hamelinck, le président de l'ACV Services Publics, la Confédération des syndicats chrétiens qui fait partie de beweging.net, les mesures du gouvernement ne sont pas neutres au niveau social. "Les gros salaires n'auront pas de problème à sortir 50 euros à gauche et à droite alors que pour les revenus plus modestes ce sera plus problématique. Nous allons vers une autre Flandre", dit-il dans le quotidien De Morgen.

Le gouvernement Bourgeois dévoilerait ses projets définitifs fin septembre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires