Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles adresse une mise en garde au fédéral

08/06/16 à 20:24 - Mise à jour à 20:24

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mercredi une note de mise en garde du gouvernement fédéral dans le dossier de la réforme des pensions, en particulier des enseignants et des fonctionnaires.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles adresse une mise en garde au fédéral

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles adresse une mise en garde au fédéral © BELGA

Rédigée à l'initiative du ministre-président Rudy Demotte (PS), en prévision de la réunion du Comité National des Pensions, jeudi, cette note a été adressée au Premier ministre, au ministre des Pensions ainsi qu'à la Commission spéciale Fonction publique pour réaffirmer la volonté du gouvernement de la Fédération de préserver les conditions de carrière et de pension des enseignants "qui ont déjà contribué précédemment aux efforts d'allongement de la carrière dans les services publics"; "son inquiétude quant à l'amplification des réformes menées actuellement par le gouvernement fédéral et des conséquences pour l'ensemble du personnel de la Fédération Wallonie-Bruxelles"; et sa difficulté de mesurer les impacts pour les finances de la Fédération. Le gouvernement communautaire en appelle à une "réelle concertation afin de dégager des propositions permettant de mieux tenir compte des effets de ces réformes à court, moyen et long termes". Le gouvernement fédéral a d'ores et déjà mis en ?uvre une série de mesures contenues dans son projet de réforme des pensions (report de la pension légale à 66 ans en 2025 et 67 ans en 2030; suppression progressive de la bonification pour diplôme dans le calcul de la carrière ainsi que la modification de la loi sur les conditions d'âge et de durée de carrière; allongement de la durée de la carrière pour une pension complète) dont les impacts allongeraient la carrière des enseignants et des fonctionnaires, selon les cas, jusqu'à cinq années). D'autres mesures sont en préparation "dont les effets néfastes sur les pensions, spécialement les enseignants, soit la majorité des agents de la Fédération Wallonie-Bruxelles - inquiètent sérieusement le gouvernement", a-t-il fait savoir mercredi. (Belga)

Nos partenaires