Le gouvernement cherche un accord sur le Pacte énergétique et les fonctions pénibles

30/03/18 à 14:18 - Mise à jour à 14:18

Source: Belga

Le comité ministériel restreint a repris ses travaux vendredi après le conseil des ministres. Deux dossiers retiennent plus particulièrement son attention: le Pacte énergétique et les fonctions pénibles dans le cadre de la réforme des pensions.

Le gouvernement cherche un accord sur le Pacte énergétique et les fonctions pénibles

© BELGAIMAGE

Selon le vice-premier ministre Open Vld, Alexander De Croo, interrogé par la VRT, un accord sur le Pacte énergétique est en vue. Ce Pacte bute jusqu'à présent sur l'échéance de sortie de nucléaire, fixée en 2025 mais que la N-VA juge intenable. Une renégociation du Pacte, qui a associé le fédéral et les Régions, paraît peu probable vu le temps qu'elle réclamerait. Lors de son arrivée au 16 rue de la Loi, le vice-premier N-VA, Jan Jambon, a fait remarquer que l'échéance de 2025 était fixée dans une loi et qu'il n'y avait pour le moment pas de majorité pour la modifier.

Pour tenter de sortir de l'impasse, les ministres pourraient s'accorder sur des conditions strictes assortissant le Pacte afin d'éviter un emballement des prix de l'énergie et garantir la sécurité d'approvisionnement du pays.

Quant aux pensions, elles achoppent depuis plusieurs semaines sur les modalités de prise en compte des critères de pénibilité. L'exercice d'une fonction pénible permet d'anticiper le départ à la retraite ou de la valoriser.

Le dossier a avancé, a indiqué le vice-premier ministre CD&V, Kris Peeters. Jusqu'à présent, l'Open Vld et la N-VA ont freiné des quatre fers. Selon eux, le système proposé est trop généreux et près de la moitié des fonctionnaires pourrait en profiter. Le projet en discussion vise la seule fonction publique mais ses principes et modalités serviront de point de départ au système attendu pour les salariés du privé.

Nos partenaires