Le gouvernement bruxellois à la traine, selon le sp.a

04/04/12 à 15:33 - Mise à jour à 15:33

Source: Le Vif

A mi-législature, le gouvernement bruxellois n'a pas réalisé le quart des objectifs qu'il s'était fixés, et encore ces 25 % ne sont-ils essentiellement constitués que d'études et de plans, a affirmé mercredi le sp.a bruxellois.

Le gouvernement bruxellois à la traine, selon le sp.a

© Image Globe

Les cinq priorités de l'équipe Picqué - croissance démographique, emploi, développement durable, lutte contre la pauvreté et développement international de Bruxelles - affichent des résultats insuffisants, aux yeux du parti d'opposition, qui compte 4 députés (sur 89) au parlement régional.

La lutte contre les logements vides ne progresse pas, la construction de logements avance trop lentement, l'accueil de la petite enfance patauge dans sa phase d'étude, énumère la députée Elke Roex.

Des luttes intestines paralysent l'accompagnement individuel des demandeurs d'emploi, tout comme les décisions de fond en matière de mobilité. Pour le tri des déchets, "nul besoin de programmes, mais d'amendes et de parcs à conteneurs", estiment les socialistes flamands.

Pour Mme Roex, le gouvernement bruxellois cache trop facilement son inaction derrière le refinancement naissant. "Le Bruxellois ne remarquera rien du refinancement de 134 millions promis pour cette année, tout disparaît dans les gouffres".

La voie suivie par le Plan régional de développement durable constitue certes "un magnifique travail préparatoire, mais il a pris un an de retard et son exécution sera pour la prochaine législature; il y a donc des éléments positifs, mais le bilan reste insuffisant", conclut Elke Roex.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires