Le gouvernement afghan espère fixer rapidement une date pour un dialogue avec les talibans

23/02/16 à 09:56 - Mise à jour à 09:56

Source: Belga

(Belga) L'Afghanistan souhaite fixer d'ici à la fin février une date pour la reprise du dialogue direct avec les talibans, a annoncé mardi le ministre des Affaires étrangères à l'ouverture d'une nouvelle réunion quadripartite à Kaboul, destinée à relancer le processus de paix interrompu depuis l'été dernier. La Chine, les Etats-Unis, l'Afghanistan et le Pakistan, parrain historique des talibans afghans, participent à cette 4ème réunion du genre.

Le président Ashraf Ghani a choisi d'annoncer au même moment le remplacement de M. Rabbani à la tête du Haut conseil pour la paix, l'organe gouvernemental chargé de négocier avec les insurgés, sans en préciser les raisons. M. Rabbani cède sa place à Pir Sayyed Ahmad Ghilani, un influent leader de l'ethnie pachtoune dont est issu un grand nombre de talibans. Les réunions quadripartites précédentes ont permis de dresser une feuille de route destinée à définir les contours du dialogue. Le processus mis en branle en janvier "offre une bonne occasion à tous les opposants de rendre les armes et de mettre fin aux violences contre leur peuple", a affirmé Salahuddin Rabbani en préambule à cette nouvelle réunion. Il a aussi appelé "tous les groupes talibans" à se joindre au dialogue. Le Pakistan avait accueilli sur son sol les premiers pourparlers directs entre Kaboul et les talibans en juillet, mais le dialogue avait tourné court après l'annonce de la mort du fondateur du mouvement, le mollah Omar. Cette annonce et la désignation de son successeur, le mollah Akhtar Mansour, ont accentué les divisions au sein des talibans. Le mollah Mansour est en effet fortement contesté au sein de l'insurrection. (Belga)

Nos partenaires