Le futur du roi Albert II et de la monarchie au centre de plusieurs sondages

23/05/13 à 19:42 - Mise à jour à 19:42

Source: Le Vif

Plusieurs sondages, parus ou devant paraître dans la presse dans les jours à venir, s'intéressent à la monarchie et au futur du roi Albert II, dont on fête cette année les 20 ans de règne.

Le futur du roi Albert II et de la monarchie au centre de plusieurs sondages

© Belga

Une rumeur, circulant actuellement dans le monde politico-médiatique, fait état d'une abdication prochaine d'Albert II au profit de son fils le prince Philippe. Une majorité de Belges souhaite que le roi reste en place, ressort-il de ces sondages.

Ainsi, 54% d'entre eux veulent voir Albert II garder son trône et 21% se disent prêts à voir Philippe lui succéder, selon un sondage (effectué par Dedicated sur un échantillon représentatif de 1.807 électeurs et dont la marge d'erreur maximale est d'environ 4%) à paraître samedi dans Marianne Belgique.
Parmi les 54% de sondés favorables à une prolongation du règne d'Albert II, 33% estiment que le souverain peut conserver l'entièreté de ses activités protocolaires et publiques, alors que 21% voient plutôt le sixième roi des Belges les déléguer à Philippe. L'idée de voir Albert II garder son trône et ses prérogatives actuelles obtient les faveurs de 44% des Wallons sondés.

Dans un autre sondage (réalisé en ligne auprès de 1.003 Wallons et dont la marge d'erreur maximale est d'environ 3,1%) publié jeudi dans les éditions du groupe SudPresse, 53% de Wallons se disent favorables à l'émergence d'une république wallonne plutôt que d'une monarchie en cas de disparition de l'Etat belge et d'indépendance de la Wallonie.

Selon le baromètre politique La Libre/RTBF/Dedicated (réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 2.703 électeurs, avec une marge d'erreur maximale de 3,3%), ils sont 60% à estimer que le roi doit rester à la barre.
Pour 16% au moins jusqu'après les élections de 2014 et la formation dans la foulée d'un nouveau gouvernement, pour 10% pendant encore deux ou trois ans et pour 34% des Belges aussi longtemps que sa santé le lui permettra.

Pour 25% des sondés, Philippe est prêt à assumer dès aujourd'hui la fonction de Roi. Mais pour 17%, ce n'est pas encore le cas même si Philippe "affiche de plus en plus de compétences pour le faire", révèle également le baromètre politique. A contrario, 28% des Belges (34% en Flandre contre 18% en Wallonie et 19% à Bruxelles) pensent que Philippe ne sera pas capable d'exercer les fonctions de Roi.

Enfin, les résultats d'un nouveau sondage consacré à la monarchie et au futur d'Albert II seront révélés dimanche sur RTL-TVi à l'occasion d'une soirée spéciale célébrant les 20 ans de règne du sixième roi des Belges.

En savoir plus sur:

Nos partenaires