Le frêne menacé d'extinction en Wallonie?

26/02/16 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Rtbf

Septante pour cent des frênes de Wallonie sont atteints de chalarose, un champignon venu d'Asie pour les uns, apparu en Pologne dans les années 1990 pour les autres, et qui s'attaque aux arbres et plus précisément aux frênes.

Le frêne menacé d'extinction en Wallonie?

Frêne atteint de chalarose. © REUTERS

C'est en 2010 que les experts ont remarqué les premières traces de la chalarose. Mais depuis 3 ans, la propagation de ce champignon s'accélère tant et si bien qu'il est en train de contaminer la grande majorité des frênes de Wallonie.

Les principaux symptômes de la maladie sont des nécroses au niveau de l'écorce et du bois de l'arbre, ainsi que des flétrissements des rameaux. Les nécroses sont des craquelures de l'écorce, en grattant on constate que bien souvent le bois en dessous est noir.

Un champignon qui se propage à vitesse grand V dans notre pays. Selon l'étude des parcelles témoins, il semblerait que 70% des frênes de Wallonie soient déjà touchés par la chalarose et ce, à des degrés divers.

Cette maladie du frêne a des répercussions économiques. En 2014, la Chine avait déjà bloqué les exportations des frênes d'Europe pour éviter la contamination. Une chute des prix du bois en a été la conséquence.

De plus, on est obligé d'abattre les arbres bien plus tôt, car si idéalement les arbres sont abattus à la fin de l'automne, après la chute des feuilles, il n'est à présent plus question d'attendre. En effet, si le champignon s'étend trop, l'arbre mourra et son bois sera invendable.

Une situation d'autant plus préoccupante, souligne le site de la RTBF en citant Marc Herma, directeur de l'observatoire wallon de la santé des forêts: "Dans les régions comme le Condroz où le frêne est une essence de première importance en termes de boisement, c'est clair que les peuplements purs de frênes sont relativement menacés et qu'il y a lieu de se poser les questions du futur de ces peuplements".

La crainte de voir le frêne disparaître de nos forêts est réelle. Tout comme celle de revivre une catastrophe pour la biodiversité comme celle connue il y a plus de 30 ans avec la quasi disparition de l'orme du sol belge. A l'heure actuelle, il ne reste plus qu'une centaine d'arbres de cette espèce dans notre pays.

La chalarose est un champignon qui se propage dans l'air. Son mode de contamination est donc particulièrement rapide puisque les feuilles, tombées au sol, d'un arbre malade, sont infectées. Transportées par le vent, elles contaminent rapidement d'autres arbres. Pour l'instant, il n'existe aucun remède, ni aucune façon de traiter les arbres, mais des chercheurs sont actuellement en train de rechercher d'arrache-pied une solution.

En savoir plus sur:

Nos partenaires