"Le formateur se bat comme un lion pour trouver une solution"

19/07/11 à 09:01 - Mise à jour à 09:01

Source: Le Vif

Les sept partis qui acceptent d'entamer des négociations sur base de la note Di Rupo ainsi que le CD&V se sonr réunis à la Chambre aujourd'hui. "Le formateur se bat comme un lion pour trouver une solution", a commenté Laurette Onkelinx à son arrivée.

"Le formateur se bat comme un lion pour trouver une solution"

© Image Globe

Au cours de cette réunion, le formateur devait proposer au CD&V une série de propositions de loi qui transposent le volet BHV de la note Di Rupo.

Selon certaines informations qui circulaient, l'idée était de coller au maximum aux neuf propositions de loi proposées par le président du CD&V Wouter Beke lorsqu'il était négociateur royal.

Les propositions de loi formulées par Elio Di Rupo seraient annexées à sa note dont le contenu ne bougerait pas d'un iota. Il serait ainsi toujours question de listes bilingues, des droits pour les francophones de la périphérie, etc. En revanche, la circonscription fédérale n'est pas retenue dans les propositions car elle est proposée, dans la note Di Rupo, au chapitre "Renouveau politique".

La proposition faite par le formateur se situait dès lors essentiellement au niveau de la forme, ce qui aurait pour objectif de rassurer le CD&V sur la volonté des sept partis d'avancer au-delà des négociations, mais également de respecter l'équilibre de la note appuyée par les sept partis.

Lundi soir, le formateur démissionnaire aurait transmis une ébauche d'offre sur la question de Bruxelles-Halle-Vilvoorde aux CD&V.

Ce document constituerait une première réponse aux demandes du président du CD&V, Wouter Beke.

Il avait exigé que l'on reparle de ses neuf propositions de loi sur BHV et que l'on supprime certaines compensations aux francophones envisagées par le formateur, concernant la circonscription fédérale, les listes bilingues, un assouplissement des lois linguistiques à Bruxelles et la ratification de la convention-cadre sur les minorités.

De son côté, le MR prévient depuis vendredi que seule la note d'Elio Di Rupo peut servir de base à la négociation, tout en reconnaissant que le formateur est "maître du calendrier". Le MR-FDF est particulièrement attentif à l'évolution des discussions relatives à la scission de BHV, arrondissement dans lequel il a un certain poids électoral. La présidente du sp.a, Caroline Gennez, joue les médiateurs entre le PS et le CD&V, selon Le Soir et De Standaard. Et une nouvelle réunion à sept ou huit semble possible aujourd'hui.

Depuis vendredi, la discrétion est de rigueur. Tout au plus, sait-on que les contacts n'ont pas encore permis de clarifier la situation; on avance très très prudemment. Le formateur devrait se rendre au Palais mercredi au plus tard.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires