Le fils de l'influent prédicateur Omar Bakri tué en combattant pour l'EI

29/12/15 à 21:27 - Mise à jour à 21:27

Source: Belga

(Belga) Un fils de l'influent prédicateur islamiste radical Omar Bakri a été tué en Irak où il combattait dans les rangs du groupe Etat islamique (EI), ont annoncé mardi des responsables de sécurité.

La "Mobilisation populaire" (organisation paramilitaire dominée par des milices chiites soutenues par l'Iran) et des forces de sécurité ont tué Bilal Omar Bakri, selon un communiqué de ce groupe chiite. Le jeune homme "dirigeait un groupe qui a tenté d'attaquer une de nos unités au nord de Bagdad", affirme ce communiqué. Une source de sécurité au Liban, pays dont Omar Bakri détient la nationalité, a confirmé la mort de son fils Bilal Omar Bakri, âgé d'une vingtaine d'années, alors qu'il "combattait dans les rangs de l'EI" dans la province irakienne de Salaheddine, au nord de Bagdad. Un autre fils de ce prédicateur, Mohammad Omar Bakri, âgé d'une trentaine d'année, est mort lui aussi en combattant dans les rangs de l'EI, à Alep, dans le nord de la Syrie, il y a plusieurs mois. Omar Bakri s'était installé en Grande-Bretagne en 1986, où il était devenu une figure de proue des milieux islamistes radicaux londoniens jusqu'au tour de vis donné par les autorités britanniques après les attentats du 7 juillet 2005 à Londres (56 morts, 700 blessés). Les autorités britanniques avaient profité de l'absence de Bakri, parti au Liban pendant l'été, pour le priver de son droit de séjour en Grande-Bretagne. Connu pour ses déclarations provocatrices, Omar Bakri a notamment baptisé les 19 kamikazes auteurs des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis de "19 magnifiques". (Belga)

Nos partenaires