Le fils de l'imam de Dison comparaîtra devant un juge de la jeunesse

22/08/16 à 12:13 - Mise à jour à 12:12

Source: Belga

Le fils de l'imam Shayh Alami, qui est apparu dans une vidéo tournée au centre de Verviers et qui lançait un appel au meurtre de chrétiens, comparaitra devant un juge de la jeunesse, a indiqué lundi Christine Wilwert, procureure du Roi au parquet Liège division Verviers. Selon la procureure, il est trop tôt pour envisager un dessaisissement du juge de la jeunesse au profit d'une juridiction pour adultes.

Le fils de l'imam de Dison comparaîtra devant un juge de la jeunesse

Police de Verviers (image prétexte). © Belga

L'imam Shayh Alami ainsi que son épouse et son fils ont été interpellés dimanche soir, à leur domicile rue d'Andrimont à Dison, à leur retour du Maroc. Me Nabil Khoulalene, l'avocat de l'adolescent confirme que son client a été interpellé dimanche soir, à son retour de vacances. "Il a été entendu par la police judiciaire fédérale à Bruxelles hier soir et devrait être entendu ce lundi au niveau du parquet de la jeunesse de Liège."

Pour Christine Wilwerth, il est bien trop tôt pour envisager un dessaisissement du juge de la jeunesse. "Cette décision ne se prend qu'au terme de la procédure et certaines conditions doivent être respectées comme le fait que l'adolescent doit avoir plus de 16 ans", ajoute la procureure du Roi.

Le dossier du père, qui est sous le coup d'un arrêté d'expulsion et celui de l'adolescent qui tenait des propos haineux envers les chrétiens seront donc gérés de manière distincte. "S'il y a des faits répressibles concernant pour le père, c'est le parquet fédéral qui en sera saisi et pour l'arrêté d'expulsion, c'est le ministère de l'Intérieur qui est compétent", conclut Christine Wilwerth.

Nos partenaires