Le FDF plaide pour un seul ministre des sports

20/02/14 à 18:05 - Mise à jour à 18:05

Source: Le Vif

Les FDF estiment que Bruxelles et la Wallonie auraient tout à gagner en confiant la compétence du Sport à un seul ministre et en centralisant davantage la formation sportive au départ de l'ADEPS, moyennant une évaluation préalable de son fonctionnement.

Le FDF plaide pour un seul ministre des sports

© BELGA

Soutenus par le chef de file des FDF à Bruxelles, Didier Gosuin, l'échevin de Sports de Woluwe-Saint-Lambert, Eric Bott, et le secrétaire politique des Jeunes FDF Michaël Vossaert, diplômé d'un master en gestion sportive de haut niveau ont présenté jeudi les propositions du programme des FDF dans le domaine du sport.

Applicables, selon eux, dans un délai raisonnable, elles passent par une remise à niveau du budget consacré au sport en fédération Wallonie-Bruxelles, actuellement "laissé pour compte", et par un cadastre commun des infrastructures sportives. Celui-ci devrait permettre de mettre les bouchées double dans la remise à niveau des infrastructures sportives dont le budget, à Bruxelles (7 millions via la CoCof), et en Wallonie (350 millions), est largement inférieur à celui consacré par la Flandre (650 millions).

Les FDF plaident notamment pour des investissements dans des infrastructures de sport de haut niveau. Ils songent en particulier à la création d'un centre Indoor de hockey à Bruxelles et à la rénovation du stade Roi Baudouin en vue de l'Euro 2020 de football. Moins coûteux: l'ouverture des infrastructures sportives scolaires en dehors des heures de cours, avec l'aide des communes et l'organisation d'une heure de sport à l'école sous le régime de l'immersion linguistique, figurent encore en bonne place parmi leurs propositions.

Les Fédéralistes Démocrates Francophones souhaitent par ailleurs un meilleur encouragement des bénévoles et un rehaussement du plafonds de défraiement annuel qui leur est imposé - actuellement 1257,5 euros -.

Nos partenaires