Le FDF dépose une proposition de loi pour imposer l'équilibre linguistique à l'armée

05/12/13 à 18:27 - Mise à jour à 18:27

Source: Le Vif

Les FDF ont déposé une proposition de loi à la Chambre qui impose l'équilibre linguistique à l'armée, a annoncé jeudi le président du parti, Olivier Maingain.

Le FDF dépose une proposition de loi pour imposer l'équilibre linguistique à l'armée

© Image Globe

Le comité d'avancement de l'armée a proposé mardi de nommer 3 généraux francophones et 3 néerlandophones. Pour la première fois depuis longtemps, un équilibre linguistique sera garanti dans ces nominations qui doivent être signées très prochainement par le roi. Pour les officiers supérieurs, une proportion 62 pc de néerlandophones et 38 pc de néerlandophones a été retenue.

"Je pense que c'est déjà un pas dans la bonne direction", a souligné jeudi le ministre de la Défense, Pieter De Crem, interrogé à la Chambre par M. Maingain.

L'accord de majorité prévoit en effet que "le respect de l'équilibre linguistique au sein de l'armée sera un souci permanent du gouvernement".

"Avec votre méthode d'escargot, il faudra au moins un demi-siècle pour revenir à l'équilibre", a ironisé M. Maingain.

Selon lui, la restauration de cet équilibre peut suivre deux voies, soit celle de la volonté politique, soit la voie légale.

Le député a donc déposé une proposition de loi imposant cet équilibre, à la manière d'Hendrik Fayat, socialiste flamand qui dans les années 1950 s'est employé à favoriser le recrutement de diplomates néerlandophones -appelé les "Fayat boys"- à l'heure où la "carrière" était essentiellement occupée par des francophones.
Mercredi, intervenant sur les ondes de Bel-RTL, le député Denis Ducarme (MR), a dit lui aussi sa déception à la suite de l'annonce de ces nominations.

"Le problème en cette période de bilan est bien de constater que l'accord de gouvernement n'est pas respecté", a-t-il déclaré.
A ses yeux, le premier ministre Elio Di Rupo a confondu dans ce dossier la pacification et la capitulation.

Nos partenaires