Le drame belge 'Insyriated' à l'ouverture du Film Fest Gent

11/10/17 à 02:56 - Mise à jour à 02:58

Source: Belga

(Belga) "Insyriated" a ouvert mardi la 44e édition du festival cinématographique gantois "Film Fest Gent", au grand plaisir du réalisateur belge Philippe Van Leeuw. "C'est heureusement aussi le signe que la situation de la Syrie et des Syriens ne peut pas être oubliée", a-t-il commenté.

Le tapis rouge a vu défiler des figures politiques, acteurs et autres invités de marque du monde cinématographique. Le festival se déroulera lors des 10 prochains jours et attend 100.000 spectateurs. S'exprimant au sujet du choix du film d'ouverture, le ministre flamand de la culture Sven Gatz s'est félicité que des artistes et réalisateurs expliquent la problématique syrienne, alors que "les politiques ne peuvent pas le faire aussi bien". Dès le premier jour, le festival a mis l'accent sur la problématique des réfugiés, avec le soutien à l'initiative 'Cinemaximiliaan', une organisation bénévole qui organise des projections cinématographiques pour les demandeurs d'asile. La compétition internationale se joue entre douze longs métrages, dont des avant-premières mondiales pour "The Butcher, The Whore & the One-eyed Man" de János Szász et le film belge "Zagros" de Sahim Omar Kalifa. Les autres productions sélectionnées sont "1945" de Ferenc Török, "Call Me by Your Name" de Luca Guadagnino, "A Ciambra" de Jonas Carpignano, "The Fixer" d'Adrian Sitaru, "The Killing of a Sacred Deer" de Yorgos Lanthimos, "A Man of Integrity" de Mohammad Rasoulof, "La nuit où j'ai nagé" de Damien Manivel et Kohei Igarashi, "Tesnota" de Kantemir Balagov, "Thelma" de Joachim Trier et "Three Billboards Outside Ebbing, Missouri" de Martin McDonagh. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos