Le dossier Belliraj examiné à nouveau mercredi

29/02/16 à 12:39 - Mise à jour à 12:39

Source: Belga

(Belga) La chambre des mises en accusation de Bruxelles examinera à nouveau, mercredi, le dossier Belliraj. Lors de la dernière audience, la chambre des mises avait ordonné que de nouveaux devoirs complémentaires soient réalisés, à la demande de la partie civile et de la défense. Abdelkader Belliraj, détenu au Maroc, est soupçonné d'avoir commandité six assassinats politiques et terroristes en Belgique dans les années quatre-vingt.

Lors de la dernière audience devant la chambre des mises en accusation, en octobre dernier, le juge avait joint les dossiers des six différents crimes, comme demandé par la partie civile depuis le début des débats. Le parquet fédéral, lui, a toujours requis le non-lieu dans cette affaire. Abdelkader Belliraj est soupçonné d'avoir commis six assassinats à Bruxelles, en 1988 et 1989. Parmi les victimes figuraient le recteur de la Grande mosquée de Bruxelles, Abdullah Al-Ahdal, et également le docteur Joseph Wybran, qui était professeur en médecine à l'ULB et président du Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB). Abdelkader Belliraj avait avoué ces crimes à la police marocaine mais son conseil, Me Vincent Lurquin, soutient que les aveux ne sont pas recevables en Belgique car ils ont été formulés sous la torture. Le suspect principal de ces assassinats qualifiés d'assassinats politiques ou terroristes, est toujours actuellement incarcéré au Maroc où il purge une peine à la suite d'une condamnation à la réclusion à perpétuité pour terrorisme. (Belga)

Nos partenaires