Le directeur du KCE craint pour l'indépendance de l'insitution

16/09/17 à 07:20 - Mise à jour à 07:21

Source: Belga

(Belga) Le directeur du Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) s'inquiète pour l'indépendance de ses chercheurs. Il craint un risque de pression politique à la suite de la fusion avec d'autres institutions et l'établissement d'un nouveau conseil d'administration. "Le robinet financier pour un service peut être fermé si des rapports ne conviennent pas politiquement", met en garde Raf Mertens samedi dans De Standaard.

Des négociations sont en cours pour rapprocher le KCE avec l'Institut publique scientifique de santé publique, le Centre d'Étude et de Recherches Vétérinaires et Agrochimiques, et le Conseil supérieur de la santé. "Les textes de loi pour la nouvelle structure sont presque prêts. Il est désormais évident que nous serons moins protégés contre la pression politique", affirme Raf Mertens. Par dépit, il jette l'éponge et ne souhaite plus participer aux négociations sur la fusion pour le KCE. Sa principale critique concerne le nouveau conseil d'administration de la future institution qui sera baptisée Sciensano. "Ce conseil sera en grande partie composé de représentants de services du gouvernement et des agences qui doivent directement rapporter aux ministres", met-il en garde. (Belga)

Nos partenaires