Le détournement d'une photo de Modi n'amuse pas la police indienne

14/07/17 à 12:47 - Mise à jour à 12:49

Source: Belga

(Belga) La police indienne a ouvert une enquête pour diffamation contre un groupe d'humoristes après le détournement d'une photo du Premier ministre Narendra Modi, a-t-on appris vendredi, nourrissant les inquiétudes sur la liberté de ton dans le pays.

Plus tôt dans la semaine, le collectif d'humoristes All India Bakchod (AIB) avait tweeté deux clichés côte-à-côte: l'un montrait un sosie de Narendra Modi dans une gare, l'autre une photo du nationaliste hindou auquel ils avaient appliqué un filtre Snapchat lui superposant une truffe et des oreilles de chien. "Une enquête a été ouverte contre AIB par l'unité de cyberpolice de Bombay après les consultations juridiques nécessaires", a déclaré vendredi à l'AFP Rashmi Karandikar, porte-parole de la police de la capitale économique de l'Inde. Le tweet était devenu viral sur internet et ses auteurs l'avaient supprimé face à l'indignation de nombre d'utilisateurs. "Nous allons continuer à faire des blagues. Et à supprimer si nécessaire. Et à faire des blagues à nouveau. Et à s'excuser si nécessaire. Rien à faire de ce que vous pensez", a tweeté en réponse Tanmay Bhat, l'un des fondateurs du collectif. Les détracteurs du gouvernement nationaliste hindou dénoncent un climat d'intolérance croissante en Inde. Une armée de trolls en ligne n'hésite pas à s'attaquer régulièrement sur les réseaux sociaux à des internautes exprimant des vues contraires à celles du Bharatiya Janata Party (BJP) au pouvoir. (Belga)

Nos partenaires