Le député N-VA Vermeulen était lui aussi présent le 19 juillet à l'ambassade de Chine

08/08/17 à 13:48 - Mise à jour à 13:47

Source: Belga

Le président de la commission de l'Intérieur de la Chambre, Brecht Vermeulen (N-VA), était présent lui aussi, tout comme le prince Laurent, à la réception organisée le 19 juillet par l'ambassade de Chine à Bruxelles pour le 90ème anniversaire de la fondation de l'Armée populaire de Libération (APL), a-t-il admis.

Le député N-VA Vermeulen était lui aussi présent le 19 juillet à l'ambassade de Chine

Brecht Vermeulen © BELGA

La présence du député nationaliste est attestée par des images fournies par l'agence de presse chinoise Xinhua. On le voit parmi l'assistance lors d'une séquence tournée alors qu'est jouée la Brabançonne.

M. Vermeulen a confirmé mardi sa présence, affirmant qu'il avait été invité par l'ambassade de Chine en tant que membre du groupe interparlementaire d'amitié Belgique-Chine.

Il a ajouté avoir été "surpris" par la présence du prince Laurent, assurant qu'il ignorait que cette présence n'était pas couverte par le gouvernement.

Le Premier ministre Charles Michel a fait savoir lundi qu'il entendait infliger une "sanction proportionnelle" à l'égard du frère du roi Philippe "en concertation" avec le souverain, selon le Palais royal.

Le 29 juillet, Laurent avait posté sur son compte Twitter une photo le représentant en uniforme de la Marine lors de cette cérémonie alors que M. Michel lui avait rappelé en janvier dernier, après d'autres incartades, l'interdiction de rencontrer des responsables étrangers sans autorisation du ministre des Affaires étrangères.

M. Michel proposera au gouvernement de lancer une procédure à son encontre car le prince s'est rendu à cet événement sans en informer ni le gouvernement, ni le Palais royal, selon le cabinet du Premier ministre. Cette sanction pourrait être une retenue partielle sur la dotation 2017 du prince.

La N-VA, l'un des quatre partis de la coalition gouvernementale, a plaidé lundi pour une interruption de la dotation du Prince. "Cela ne va pas que Laurent reçoive de l'argent public et n'en fasse tout de même qu'à sa tête", a commenté le député fédéral Peter Buysrogge.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos