Le député Luk Van Biesen échappe à une sanction de son parti

23/11/16 à 21:25 - Mise à jour à 21:28

Source: Belga

(Belga) Le député Luk Van Biesen a échappé à une sanction de son parti après ses déclarations visant sa collègue Meyrame Kitir. L'Open Vld estime toutefois qu'il a eu comportement fautif et lui a demandé de déclarer par écrit qu'il n'avait jamais eu d'intention raciste.

Le député Luk Van Biesen échappe à une sanction de son parti

Le député Luk Van Biesen échappe à une sanction de son parti © BELGA

Au mois de septembre, le député libéral avait lancé à sa collègue qu'elle ferait mieux de retourner au Maroc à la suite de questions posées dans le dossier Caterpillar. Il avait présenté ses excuses à l'issue d'une réunion avec Mme Kitir mais, quelques semaines plus tard, il avait nié avoir tenu de tels propos et laissé planer le doute sur la sincérité de ses excuses. La présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, a porté le cas devant la commission statutaire du parti, organe disciplinaire interne. "La commission statutaire constate que Luk Van Biesen a commis une faute en faisant de manière répétée des déclarations imprudentes et irréfléchies, dont certaines vont à l'encontre des principes fondamentaux de l'Open Vld", a fait savoir celle-ci dans un communiqué. La commission a toutefois jugé que le député pouvait éviter une sanction "sérieuse et effective" en déclarant par écrit qu'il n'avait jamais eu d'intention raciste et "de catégoriser les gens dans un contexte économique ou autre, ou de les associer à leur origine". M. Van Biesen a souscrit à cette déclaration. "La présidente Gwendolyn Rutten peut considérer que l'incident est clos sur la base de cette déclaration et si Luk Van Biesen s'y tient par son attitude et ses propos", indique encore le communiqué. (Belga)

Nos partenaires