Le défilé du 21 juillet, comme si vous y étiez

21/07/12 à 19:10 - Mise à jour à 19:10

Source: Le Vif

Le traditionnel défilé militaire de la fête nationale du 21 juillet a débuté samedi vers 16h, sous un grand soleil. Cette année, il était placé sous le signe de la collaboration internationale militaire et du soixantième anniversaire du régiment des paracommandos.

Le défilé du 21 juillet, comme si vous y étiez

© Reuters

Comme chaque année, les membres de la famille royale, les membres du gouvernement ainsi que de nombreux dignitaires ont assités au défilé. Après avoir été escortée par la police à cheval, la famille royale a pris place dans la tribune royale sur la place des Palais.

Le Premier ministre Elio Di Rupo et les ministres du gouvernement se sont installés à leurs côtés.La princesse Astrid, le prince Lorenz et l'une de leur fille, Luisa Maria, sont arrivés en premier sur la place des Palais, suivis du prince Laurent et de la princesse Claire, accompagnés de leurs deux garçons, Nicolas et Aymeric. Le prince Laurent est de retour dans la tribune officielle. Il avait dû, l'année passée, se tenir à l'écart en raison d'une visite controversée rendue au président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila.

Le reste de la famille royale, la reine Fabiola, le roi Albert, la reine Paola, ainsi que le prince Philippe et la princesse Mathilde, sont ensuite arrivés en compagnie du ministre de la Défense Peter de Crem et de la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet.

Le roi Albert II, en uniforme, a passé les troupes en revue au début du défilé.

En plus des 1.500 soldats à pied, dont certains de retour d'Afghanistan et du Liban, une trentaine de blindés ont arpenté les rues de la capitale.

La Musique royale de la Marine ainsi que les Vétérans ont ouvert la marche, suivis des cadets royaux de la Marine et de l'Air. Le général-major Philippe Martin est enfin arrivé à bord d'un Light Multirole Véhicle (LMV).

La Défense a enchaîné avec le traditionnel défilé aérien de 48 appareils, composé notamment de six Alpha-Jet, de huit F16 et de huit Marchetti.

C'était ensuite au tour du défilé des troupes à pied et motorisées des différentes composantes (Terre, Marine, Air et Médicale) de l'armée belge, avec quelque 1.500 militaires et près de 100 véhicules.

Enfin, le défilé civil a commencé vers 17h00 avec le passage de la police intégrée, les jeunes sapeurs-pompiers, la protection civile, les pompiers, la Croix-Rouge, la Santé publique et le B-Fast. Durant les défilés militaire et civil, Joëlle Milquet et Peter De Crem se sont relayés aux côtés du Roi afin de lui expliquer l'utilité de chaque véhicule et la fonction des différentes unités.

Par ailleurs, en hommage aux collègues décédés, les services d'incendie et la Protection civile ont présenté les véhicules utilisés lors des incendies dans les Hautes Fagnes et des inondations qui ont touché le pays.

Le défilé s'est clôturé sur les notes de la Brabançonne jouées par les Musiques Royales des Guides, de la Force aérienne et de la Marine.

Les festivités de la Fête nationale ont envahi le centre de Bruxelles avec, également, la "Fête au Parc". Diverses animations et stands de la police intégrée, de la Défense et des services de secours se sont installés place Poelaert, rue de la Régence, places du Grand et Petit Sablon ainsi qu'autour de la place des Palais.

Tout au long de la journée, une parade folklorique composée de 2.000 membres anime de plus la rue de Régence.

Enfin, samedi soir à 23h00, le prince Laurent et la princesse Claire assisteront au traditionnel feu d'artifices tiré depuis la place des Palais. En 2011, le prince Laurent avait été écarté des festivités de la Fête nationale en raison de son voyage contesté au Congo et des initiatives du prince considérées inopportunes dans l'entourage du Roi.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires