Le décret inscriptions Simonet loupe sa cible

16/11/10 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Le Vif

Même s'il vaut mieux que les deux précédents, le décret inscriptions de Simonet (et de ses collègues PS et Ecolo) se révèle un échec.

Le décret inscriptions Simonet loupe sa cible

© Belga

C'est ce qu'affirme, en tout cas, le Secrétariat de l'enseignement catholique (Segec), qui a sondé ses directeurs d'écoles. Pour 81 % d'entre eux, le décret n'a pas produit plus de mixité sociale, 13% estiment même que la composition du public scolaire a évolué vers moins de mixité.

Pour le Segec, le décret - qui réserve, dans chaque école, 20 % des places aux élèves à indice socio-économique faible... pour autant qu'il y ait une demande -, ne s'est appliqué dans un nombre restreint d'écoles.

Selon l'enquête du Segec, dans les établissements complets, 93 % des élèves ont obtenu leur premier choix.

Réaction de Marie-Dominique Simonet. "Le décret n'est pas un échec." Et précisions. Un : "L'objectif du décret est l'inscription dans la transparence et la sérénité." Deux : "La mixité sociale est une faculté, un coup de pouce, pour les écoles, pas une obligation."

Tous les deux ans, une commission de pilotage doit évaluer les effets du décret inscriptions. Soit l'année prochaine.

S.G.

Nos partenaires