Le décret inscription "n'a pas créé de problème"

17/05/14 à 12:49 - Mise à jour à 12:49

Source: Le Vif

Marie Arena, tête de liste PS à l'Europe et ancienne ministre chargée de l'Enseignement obligatoire au sein du gouvernement de la Communauté française, s'est montrée particulièrement sévère à l'encontre de ses successeurs à ce poste, dans un entretien avec La Libre publié samedi sur le site du journal.

Le décret inscription "n'a pas créé de problème"

© Belga

Marie Arena, a l'origine du décrié "décret inscription", juge rétrospectivement que celui-ci a eu un effet positif et "a créé des places de manière naturelle" en poussant les écoles les plus plébiscitées à atteindre leur capacité maximale.

A la question de savoir si elle ne pense pas que le décret a créé des problèmes, elle assure que "non" et n'épargne pas la gestion du dossier par le cdH (actuellement, Marie-Martine Schyns). "Le problème? C'est qu'on s'est arrêté au décret inscription, sans créer des places. J'ai le sentiment queles ministres de l'Enseignement qui m'ont succédé ont plutôt travaillé à anéantir et amoindrir ce décret".

En savoir plus sur:

Nos partenaires