Le cyclone Gita, le plus puissant en 60 ans, détruit Tonga mais n'emporte pas de vie

13/02/18 à 06:42 - Mise à jour à 10:41

Source: Belga

(Belga) Le cyclone tropical Gita a causé beaucoup de dégâts au royaume des Tonga, dont la destruction du parlement, ont indiqué les autorités de cet archipel polynésien mardi. Le passage du puissant cyclone n'a cependant fait aucun mort.

Les services d'urgence du pays ont affirmé qu'ils éprouvaient des difficultés à accéder aux zones sinistrées par le cyclone de catégorie 4, qui a frappé entre autres la capitale Nuku'alofa vers minuit lundi. Les rafales ont atteint plus de 230 km/h. Le vent a emporté les toits des maisons, endommagé des églises et autres habitations, fauché les arbres et pylônes électriques. L'île a en outre été inondée. Il n'y a pas encore d'information concernant des décès. Selon les services d'urgence, environ 70% de la population de 70.000 personnes résidant sur l'île principale de Tongatapu ont été affectés par les intempéries extrêmes. La police a indiqué que plus de 3.000 personnes avaient trouvé refuge dans 41 centres d'évacuation. Des centaines de soldats ont été mobilisés pour remettre l'île en état. Selon le bureau météorologique britannique, il s'agit du cyclone le plus conséquent depuis 60 ans qui a balayé ce royaume indépendant du Commonwealth. Le bureau météorologique local a aussi essuyé des dégâts, si bien que les autorités ont dû s'en remettre aux bulletins météorologiques ded Fidji. Le cyclone se dirige désormais vers l'île Lau, de cet archipel voisin. Philip Duncan, prévisionniste en chef des services météorologiques néo-zélandais, a également indiqué que la tempête pourrait ensuite se diriger vers l'île australienne de Norfolk et la Nouvelle-Calédonie avant de se dissiper sur la Nouvelle-Zélande la semaine prochaine. (Belga)

Nos partenaires