Le CSA salue le développement des webséries et de Tarmac par la RTBF

22/12/17 à 06:34 - Mise à jour à 06:35

Source: Belga

(Belga) Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) estime que la RTBF a enregistré en 2016 "de bons résultats" en matière de respect de ses missions de service public. L'instance de régulation salue le développement digital du service public audiovisuel belge francophone, via notamment la plateforme Auvio, la création de webséries et le média destiné à la culture urbaine Tarmac.

"L'éditeur respecte, voire dépasse certains des quotas qui lui sont imposés, par exemple en matière d'information ou de quotas d'?uvres européennes", relève le CSA dans son rapport. Seule ombre au tableau, "le programme de médiation n'a été diffusé qu'en seconde partie de soirée et rediffusé dans la boucle de nuit." "Sur la question de l'évolution des services et du déploiement de nouveaux projets de la RTBF, le CSA clôture son bilan sur une note positive. Après 4 mois à peine, le nouveau média digital Tarmac concrétise d'ores et déjà une série d'enjeux pour la RTBF, tant en termes de mise en valeur des talents de la Fédération Wallonie-Bruxelles, que de diversité culturelle et de la jeunesse", salue le rapport. Le CSA ajoute qu'il accordera une attention particulière au développement de ce média destiné aux cultures urbaines. Le CSA relève également que la RTBF dépasse ses engagements en matière de diffusion de programmes d'informations. Ainsi, en radio, "l'éditeur produit et diffuse 85 séquences d'informations générales par jour, toutes radios confondues alors que son obligation est fixée à minimum 10 journaux et séquences d'information générale par jour sur une chaîne généraliste. Avec 31 journaux parlés et flash info par jour en 2016, La Première triple même ses obligations relatives à l'information." En télévision, la RTBF remplit également ses objectifs en matière d'information et "va au-delà de ses objectifs en matière de programmes portant sur l'actualité et les enjeux internationaux." (Belga)

Nos partenaires