Le CSA inflige 11.500 euros d'amende à DH Radio

15/09/16 à 00:41 - Mise à jour à 00:41

Source: Belga

(Belga) Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a condamné DH Radio au paiement de 11.500 euros d'amende, rapporte-t-il jeudi. La radio diffuse beaucoup moins de programmes d'information et de promotion culturelle que ce à quoi elle s'est engagée, déplore l'instance de régulation des médias audiovisuels de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce genre de décision est assez rare, le CSA privilégiant la concertation.

Alors que les audiences de DH Radio progressent mais n'atteignent toujours pas leurs objectifs, son éditeur devra s'acquitter d'une amende correspondant à 3% de son chiffre d'affaires (le taux maximum). "Le projet radiophonique actuellement présenté au public ne correspond plus que très peu à celui pour lequel l'éditeur avait obtenu son autorisation en 2008", constate le CSA. A l'époque, le groupe de presse IPM (La Libre Belgique, La DH) avait prévu d'éditer une radio appelée Ciel Info dédiée à l'information et à la musique. Celle-ci a finalement vu le jour sous le nom de Twizz, avant d'être rebaptisée DH Radio, repositionnements stratégiques à la clé. Mais, depuis 2013, DH Radio diffuse à peine un quart du volume de programmes d'information qui correspond à ses engagements, d'après le CSA. Elle fait en outre moins de promotion culturelle que promis. Le 14 avril dernier, le CSA a permis à la radio d'échapper à une amende pourvu qu'elle propose de nouveaux engagements plus réalistes (mais à la hauteur de l'ambition globale du projet pour lequel elle a été autorisée à émettre sur la bande FM, au détriment d'autres candidats) et pourvu qu'elle s'y conforme. Précédemment, DH Radio avait déjà demandé de revoir ses engagements mais le CSA avait considéré qu'elle ne proposait pas suffisamment de contreparties. Fin avril, le CSA a accepté une nouvelle proposition de la radio: contrebalancer la diminution de ses programmes d'information notamment par la diffusion de journaux parlés avec décrochages régionaux et du titre d'un artiste de la Fédération Wallonie-Bruxelles 20 à 30 fois par semaine. Des contrôles effectués en mai et en juin ont cependant montré que ces nouveaux engagements n'étaient pas pleinement respectés. Le CSA a donc rendu l'amende exécutoire. (Belga)

Nos partenaires