Le contrôle budgétaire s'annonce difficile

13/02/15 à 07:07 - Mise à jour à 07:07

Source: Belga

La faiblesse de la croissance prévue cette année en Belgique - 1%, au lieu du 1,5% encore espéré en septembre dernier par le Bureau du Plan - compliquera les contrôles budgétaires prévus par les gouvernements fédéral, flamand et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ont indiqué jeudi les ministres du Budget de ces trois exécutifs.

Le contrôle budgétaire s'annonce difficile

© Image Globe

Dans l'entourage du ministre fédéral, Hervé Jamar, ces nouveaux chiffres sont tout sauf une surprise. Les prévisions de la Commission européenne tablent sur une croissance de 1,1% et la Banque nationale de Belgique (BNB) sur 0,9%. Le contrôle budgétaire prévu en mars sera dès lors un "exercice difficile", a admis le cabinet de M. Jamar (MR) en se refusant à préciser le montant à trouver par le gouvernement Michel 1er. "Nous devons d'abord attendre le rapport du comité de monitoring, à la mi-mars", a-t-on ajouté de même source. Du côté flamand, la ministre du Budget, Annemie Turtelboom (Open Vld), a tenu un discours similaire, annonçant toutefois un contrôle budgétaire anticipé. La Fédération Wallonie-Bruxelles entamera pour sa part dès vendredi, au lendemain de la révision à la baisse par le Bureau du Plan des prévisions économiques, l'ajustement de son budget 2015 qui devra plus que vraisemblablement subir un tour de vis supplémentaire, en plus des 140 millions d'économies déjà programmés. Selon plusieurs sources, les économies complémentaires se chiffreront à quelque 150 millions d'euros, ce qui reviendrait à doubler l'effort initialement prévu. Le Bureau fédéral du Plan prévoit une croissance d'1% en 2015, alors qu'en septembre dernier, il tablait encore sur une croissance de 1,5% cette année. Concernant l'emploi, le Bureau fédéral du Plan prévoit une croissance de 0,4% de l'emploi, soit 20.000 nouveaux postes. L'inflation devrait être nulle cette année. L'indice santé devrait augmenter de 0,5% (0,4% en 2014). L'indice-pivot qui sert à augmenter les allocations sociales et salaires dans la fonction publique ne devrait pas être dépassé cette année.

En savoir plus sur:

Nos partenaires