Le Conseil de sécurité de l'ONU reporte le vote sur les colonies israéliennes

22/12/16 à 18:29 - Mise à jour à 18:32

Source: Belga

(Belga) Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé jeudi de reporter, à la demande de l'Egypte, un projet de résolution réclamant qu'Israël cesse ses activités de colonisation dans les Territoires palestiniens et à Jérusalem-Est, ont rapporté des diplomates.

Le Caire qui est à l'origine de ce texte, a réclamé plus de temps pour mener des consultations sur le sujet, mais aucune nouvelle date ou horaire n'a été programmé, selon ces diplomates. Le vote était prévu à 15H00 (21H00 HB) à New York. L'Egypte avait proposé la résolution mercredi soir, ce qui avait immédiatement conduit le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à réclamer aux Etats-Unis de faire usage de leur droit de veto pour bloquer ce texte. Le président élu des Etats-Unis Donald Trump s'était aussi rapidement impliqué, appelant jeudi matin l'administration sortante de Barack Obama à opposer son veto. La proposition de résolution qui exhortait l'Etat hébreux à "cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est" plaçait Israël "dans une très mauvaise position de négociation", a affirmé Donald Trump dans un communiqué. "Comme les Etats-Unis le disent depuis longtemps, la paix entre les Israéliens et les Palestiniens ne peut venir que de négociations directes entre les parties, et non à travers des conditions imposées par les Nations unies", a-t-il déclaré, dans une prise de position rare aux Etats-Unis pour un président élu qui n'a pas encore pris ses fonctions. Une résolution similaire s'était heurtée au veto des Etats-Unis en 2011. Mais l'éventualité que l'administration du président Barack Obama finisse par permettre l'adoption d'une telle résolution a donné lieu à de nombreuses spéculations ces derniers mois à l'ONU. Les Nations Unies considèrent cette colonisation comme illégale au regard du droit international et ont appelé à plusieurs reprises Israël à y mettre fin. Malgré cela, des responsables onusiens ont constaté une augmentation des constructions dans les Territoires palestiniens ces derniers mois et certains responsables israéliens voient l'élection de Donald Trump comme une opportunité d'étendre la colonisation. (Belga)

Nos partenaires