Le conseil DDH de la Fifa s'inquiète "des graves risques" pour les ouvriers employés sur les chantiers du Mondial

09/11/17 à 16:06 - Mise à jour à 16:08

Source: Belga

(Belga) Le Conseil des droits de l'Homme de la Fifa, organe consultatif de l'instance, s'est inquiété jeudi des "risques parfois très graves" qui pèsent sur les ouvriers employés sur les chantiers du Mondial-2018 en Russie et 2022 au Qatar.

Les impacts sur les ouvriers des chantiers ont été placés "au centre des efforts réalisés jusqu'ici par la Fifa et ses partenaires dans le cadre des préparatifs pour la Coupe du Monde 2018 en Russie et 2022 au Qatar. Cela est compréhensible compte tenu des risques prévisibles -et parfois très graves- pesant généralement sur la santé et la sécurité des ouvriers sur les projets de construction", explique dans son premier rapport cet organe créé en mars 2017. Ce sont "environ 12.000 ouvriers qui sont impliqués dans les travaux liés" au Mondial russe, précise le rapport, dont "environ 50% seraient des travailleurs immigrés". Au Qatar, "le nombre d'ouvriers impliqués dans la construction des huit stades devrait passer de 12.000 à 36.000 au cours des douze prochains mois", ajoute le rapport. Selon le conseil, "il incombe à la Fifa d'adopter une position claire" sur les droits des travailleurs immigrés au Qatar et "la nécessité de leur garantir les protections juridiques auxquelles ils ont droit conformément aux normes internationales sur les droits du travail". L'Organisation internationale du travail (OIT) a cependant jugé mercredi que le Qatar ne violait pas les droits des travailleurs immigrés. (Belga)

Nos partenaires