Le Conseil d'Etat recale l'implantation de six éoliennes

20/01/14 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Le Vif

Octroyé le 23 avril 2012 par le ministre wallon de l'Environnement Philippe Henry (Ecolo), le permis autorisant l'implantation de six éoliennes dans le village d'Esplechin a été recalé par le Conseil d'Etat, rapporte lundi le Courrier de l'Escaut.

Le Conseil d'Etat recale l'implantation de six éoliennes

© Image Globe

Le ministre Philippe Henry dispose d'un délai de trois mois pour reformuler un nouveau permis en fonction des remarques émises par le Conseil d'Etat. La ville de Tournai avait refusé de s'engager dans ce projet tant qu'il n'existait pas de cadre éolien et avait porté le dossier devant le Conseil d'Etat. Interrogé par l'agence Belga, le bourgmestre ff de Tournai, Paul-Olivier Delannois (PS), précise que le nouveau collège n'a pas changé de position.

En 2009, la société SA Windvision avait lancé ce projet en bord de frontière mais l'enquête publique lancée sur les communes de Tournai, Rumes et Brunehaut, avait suscité de nombreuses remarques liées notamment aux nuisances sonores. Et c'est justement ces nuisances qui ont motivé la décision du Conseil d'Etat d'annuler le permis.

Du côté français, ce projet avait aussi suscité un tollé car ce parc éolien se situerait à proximité du site historique de la bataille de Bouvines dont le 800e anniversaire sera fêté cette année. En 2011, le fonctionnaire délégué de la Région wallonne et le département 'Nature et Forêt' avaient émis un avis négatif sur le projet. La SA Windvision avait alors déposé un recours chez le ministre.

Nos partenaires