Le Conseil d'Etat décide lundi ou mardi du sort politique de Tirlemont

26/07/15 à 17:12 - Mise à jour à 17:12

Source: Belga

La désignation d'un nouveau collège échevinal mardi soir à Tirlemont est remise en question. Le sort de l'équipe entrante repose entre les mains du Conseil d'Etat. Celui-ci se prononcera lundi ou mardi au plus tard sur une demande en suspension de la procédure pour lancer la nouvelle coalition. C'est l'échevin indépendant sortant Patrick Grootjans qui est à l'origine de la requête. Il conteste l'ingouvernabilité de la ville.

Le Conseil d'Etat décide lundi ou mardi du sort politique de Tirlemont

© Belga

La procédure visant à lancer une nouvelle coalition entre le CD&V, la N-VA, l'Open Vld et Groen a été approuvée lors d'un conseil communal spécial le 17 juillet. La coalition doit normalement être installée mardi soir lors d'un nouveau conseil communal extraordinaire. Mais la réunion pourrait ne pas avoir lieu.

Patrick Grootjans, échevin indépendant depuis qu'il a été éjecté du sp.a, a saisi le Conseil d'Etat sur base de l'ingouvernabilité présumée de Tirlemont. La ville a été déclarée ingouvernable le 26 février 2015 après des tensions entre les partenaires de coalition, le sp.a et le CD&V. Selon Patrick Grootjans, la majorité actuelle a continué à gérer la commune ces derniers mois.

Le Conseil d'Etat a traité le dossier en extrême-urgence, mais n'a pas rendu son arrêt. Ce devrait être le cas lundi ou au plus tard mardi matin. Si le Conseil suivait l'échevin, deux scénarios sont possibles: soit l'équipe actuelle continue à gérer la ville, soit les nouveaux partenaires de coalition convoquent un nouveau conseil communal pour constater l'ingouvernabilité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires