Le commerce équitable perd légèrement en notoriété

28/08/14 à 19:32 - Mise à jour à 19:32

La notoriété et la compréhension du commerce équitable baissent légèrement auprès des Belges par rapport à 2012, ressort-il jeudi du baromètre 2014 du programme Trade for Development Centre de la CTB, l'agence belge de coopération au développement. Un Belge sur deux a acheté un produit équitable au cours des 12 derniers mois, mais moins de la moitié de la population se sent concernée par ce modèle économique.

Le commerce équitable perd légèrement en notoriété

© BELGA

Selon l'enquête réalisée en juillet 2014, 85% des Belges disent avoir déjà entendu parler du commerce équitable, contre 90% en 2012. En outre, les répondants sont moins nombreux (75%) qu'en 2012 (81%) à affirmer bien comprendre ce qu'est le commerce équitable.

Oxfam et Max Havelaar restent les organisations du secteur les plus connues. Les personnes interrogées peuvent citer en moyenne 3,3 produits équitables, un nombre en léger progrès. Les plus vendus sont le café, les fruits et le chocolat. Du côté francophone, les achats se font le plus souvent en grande surface alors que les néerlandophones privilégient les magasins spécialisés.

D'après le sondage, les Belges sont prêts à dépenser en moyenne 15% de plus pour un produit issu du commerce équitable et 33% s'il est également bio.

Avec un score moyen de 7,2 points sur 10, 83% des personnes interrogées se font une opinion positive du commerce équitable, surtout parmi les femmes et les personnes âgées. Pourtant, seuls 43% se sentent concernées par ce type de relation commerciale.

Sept Belges sur 10 assurent qu'ils achèteraient davantage de produits équitables s'ils disposaient de plus de garanties quant à son impact sur les droits des producteurs et travailleurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires