Le Comité P pointe l'incapacité des polices à réagir en cas de manifestations

30/11/17 à 07:00 - Mise à jour à 06:58

Source: Belga

Le Comité P révèle l'incapacité des forces de police du pays à réagir en cas de manifestations ou d'événements majeurs, et mettent en cause le manque d'effectifs, de formation et de communication entre les différentes zones de police, rapportent jeudi L'Echo et De Tijd. Les quotidiens se basent sur un nouveau rapport discuté à huis clos mercredi à la Chambre.

Le Comité P pointe l'incapacité des polices à réagir en cas de manifestations

© Belga

Recevoir des renforts de police et les coordonner lors de catastrophes ou d'événements tels que des émeutes ou des manifestations s'avèrent problématique dans tout le pays, pointe un nouveau rapport du Comité permanent de contrôle des services de police (Comité P), succédant au premier rendu après les récentes émeutes. Le nouveau rapport dénonce le fait que ces problèmes sont connus depuis longtemps, mais restent irrésolus.

Le Comité P conclut que les directeurs de police chargés de la coordination ont bien fait l'inventaire des attentes et des besoins des services de police mais qu'en l'absence d'une équipe attitrée de policiers, les coordinateurs de police compétents - les DirCos - ne peuvent y suppléer. "Le manque de capacité opérationnelle propre hypothèque gravement leur soutien réel ou souhaité. C'est un argument suffisant pour affirmer que pour le moment, il n'est pas ou peu question de gestion opérationnelle à l'échelle des arrondissements."

En savoir plus sur:

Nos partenaires