Le comité de concertation divisé sur l'introduction d'une déclaration de primo-arrivant

28/03/18 à 15:23 - Mise à jour à 15:24

Source: Belga

(Belga) Le Comité de concertation, qui regroupe le gouvernement fédéral et ceux des entités fédérées, a évoqué mercredi l'introduction d'une déclaration de primo-arrivant sans parvenir à un accord, a fait savoir le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken (N-VA).

La Chambre a approuvé fin 2016 l'introduction d'une telle déclaration pour l'obtention d'un permis de séjour. Par cette mesure, chaque non-Européen arrivant en Belgique doit affirmer qu'il comprend les droits, obligations et libertés belges et s'engager à les respecter. Le texte stipule également que les étrangers désireux de s'établir en Belgique doivent faire des efforts pour s'intégrer. Avant le lancement définitif de cette déclaration, un accord de collaboration doit être noué entre les différentes communautés, a décidé le Conseil d'Etat. C'est essentiellement ce niveau de pouvoir qui est compétent en ce domaine. Le projet était à nouveau à l'agenda du comité de concertation, mais un "consensus total" n'a pas encore pu être atteint, a expliqué M. Francken. "Nous poursuivons les discussions de manière constructive. Nous arriverons prochainement à une solution." "L'immigration et l'intégration sont des sujets sensibles. Les gens attendent des réponses et du volontarisme, pas de blocage", a commenté le secrétaire d'Etat. (Belga)

Nos partenaires