Le coaching a le vent en poupe

07/04/12 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Le Vif

Le marché du coaching représente au niveau mondial 1 milliard 522 millions d'euros, dont 25 millions d'euros en Belgique, et le nombre de coachés devrait encore augmenter dans notre pays à l'avenir, selon une étude sur la profession de coach à travers le monde/

Le coaching a le vent en poupe

© Thinkstock

Selon La Libre Belgique, l'étude, commandée par l'International Coach Federation (ICF International), révèle que le secteur du coaching se porte très bien. Le secteur représente un marché de 25 millions d'euros en Belgique et "pour le futur, on prévoit une augmentation de coachés de l'ordre de 83 pc en Belgique et 76 pc au niveau mondial", selon l'étude.

Les principales raisons pour lesquelles le Belge fait appel à un coach sont les relations interpersonnelles et la communication(70%), l'évolution personnelle (40%), l'évolution et la transition de carrière (37%), l'estime de soi et la confiance en soi (35%) et le bon fonctionnement d'une équipe (28%).

Il est faux de dire que les gens se font coacher parce qu'ils vont mal, selon Henri Cnops, porte-parole d'ICF Belgium. "Au contraire, on se fait en général coacher pour aller encore mieux. Je constate en effet que dans les entreprises, les gens voient le coaching comme une opportunité et non the last chance before exit." L'étude révèle qu'un coaching dure en moyenne en Belgique de quatre à six mois et qu'il concerne autant les femmes que les hommes.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires