Thierry Fiorilli
Thierry Fiorilli
Rédacteur en chef du Vif/L'Express
Opinion

25/02/17 à 09:00 - Mise à jour à 09:16
Du LeVif/l'Express du 24/02/17

"Le citoyen se rend toujours davantage compte que l'homme politique n'appartient en fait qu'à une caste"

C'est le courriel d'un lecteur, adressé ce 21 février après-midi : "En incendiant Publifin, vous avez aussi mis le feu au décor. Ces insupportables abus installés dans les moeurs politiques, comme l'argent dans le coeur des hommes devaient évidemment être dénoncés. Exercice vertueux du métier de journaliste...."

Mais la curée ainsi déclenchée me fout les boules. Ces tribunaux révolutionnaires qui amèneront quelques décollations brutales et expiatoires m'irritent. Les juges comme les bourreaux ne s'en sortiront pas non plus indemnes. Les radicaux du "peuple" veulent du sang. Les autres les comprennent. Se lavent les mains. J'ai entendu récemment de brillants opportunistes de mes amis (si, j'en ai...), affirmés apolitiques, oser devant moi qu'une petite cure de droite autoritaire ferait du bien aux affaires. Des gentils pourtant. Des universalistes aussi. Brrr. Je crois finalement préférer le gris au brun. "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires