"Le chômage des jeunes est moralement intolérable"

12/03/15 à 20:43 - Mise à jour à 20:42

Source: Belga

"Le chômage des jeunes est l'un des plus importants problèmes de l'Union européenne. Dans certaines régions de Belgique, un jeune de moins de 25 ans sur trois est à la recherche d'un emploi. Cette situation est moralement inacceptable", a déclaré le roi Philippe jeudi à Berlin à l'entame d'une visite de travail portant sur la formation professionnelle en alternance.

"Le chômage des jeunes est moralement intolérable"

© Belga

Le Roi estime de plus que cela est intolérable d'un point de vue politique "car ces jeunes sont poussés dans la périphérie de la société sans pouvoir jouer pleinement leur rôle de citoyen". "C'est économiquement intolérable, car leur talent n'est pas utilisé pour le bien-être de nos sociétés", a-t-il encore ajouté.

Lors d'une rencontre avec la presse entre les différentes sessions de travail de la table ronde organisée au sein du ministère allemand de l'Enseignement et de la Recherche, le chef d'Etat a encore souligné qu'il entretenait une "passion spéciale" pour les thèmes relatifs au chômage.

"Je veux endosser le rôle de catalyseur afin de fédérer la communauté avec l'ambition de réaliser quelque chose contre le chômage des jeunes. Ici, en Allemagne, on obtient de bons résultats dans ce combat. J'espère que nous pourrons en apprendre quelque chose." Le souverain a ajouté qu'il s'agit d'un travail de longue haleine.

L'Allemagne est un exemple dans le domaine de la formation en alternance en raison du bon fonctionnement de son système "Duale Ausbildung", qui permet de maintenir le chômage des jeunes à un niveau relativement bas, a-t-il expliqué.

L'entourage du Roi souligne que celui-ci a lancé une série de conférences réunissant des responsables de l'enseignement, du monde entrepreneurial ou encore des syndicats pour résoudre cette situation. La visite de ce jeudi à Berlin et de vendredi en Rhénanie-du-Nord-Westphalie entre dans ce cadre.

Le roi réalise cette visite accompagné des ministres fédéral et régionaux en charge de l'Enseignement et de la Recherche, ainsi que de représentants syndicaux et du patronat et de responsables des offices de l'emploi et d'experts de la problématique. Un dîner de travail est encore prévu jeudi soir à l'ambassade de Belgique, à Berlin.

Le chef d'Etat sera entre temps reçu par le président allemand Joachim Gauck au Slot Bellevue de Berlin. Vendredi, la délégation belge, forte d'une cinquantaine de membres, prendra la direction de Düsseldorf où leur sera présenté le système du "Duale Ausbildung".

En savoir plus sur:

Nos partenaires