Le chemin de croix des ultras nationalistes flamingants

03/10/16 à 09:50 - Mise à jour à 09:55

Source: Le Vif/l'express

"Objectief V" comme Vlaanderen reporté sine die. Bart De Wever n'est plus pressé de liquider la marâtre belge. Le leader de la N-VA prolonge le supplice chinois infligé aux flamingants séparatistes les plus pressés.

La fin de la Belgique, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ? Le grand gourou de la tribu flamingante ne se prononce plus. Le pays peut prendre le temps de s'évaporer : Bart De Wever n'est plus un homme pressé. Le patron de la N-VA aurait la fibre séparatiste/confédéraliste qui flanche, il serait disposé à perdre le sens de l'urgence communautaire si d'aventure le verdict électoral, en 2019, lui permettait de rempiler au sein d'une suédoise Michel II, sans les socialistes dans les pattes.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires