Le chef de la diplomatie américaine absent de la ministérielle de l'Otan d'avril

21/03/17 à 12:36 - Mise à jour à 12:38

Source: Belga

(Belga) Le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, sera absent d'une réunion de l'Otan début avril à Bruxelles qui devait être sa première occasion de rencontrer l'ensemble de ses homologues européens de l'Alliance, a annoncé mardi un responsable de l'administration Trump.

Le chef de la diplomatie américaine absent de la ministérielle de l'Otan d'avril

Le chef de la diplomatie américaine absent de la ministérielle de l'Otan d'avril © BELGA

Le Département d'Etat dépêchera à sa place le sous-secrétaire d'Etat chargé des Affaires politiques Tom Shannon, un diplomate de carrière, à cette réunion des chefs de la diplomatie de l'Alliance, les 5 et 6 avril à Bruxelles. Le président américain Donald Trump a, à plusieurs reprises, critiqué l'Otan, qu'il a même jugée "obsolète". M. Tillerson "se rendra en avril à une réunion du G7 en Italie (les 10 et 11 avril) et il poursuivra ensuite avec des réunions en Russie. Tom Shannon représentera les Etats-Unis à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Otan", a précisé le responsable américain. Selon la même source, le chef de la diplomatie américaine, ancien PDG d'ExxonMobil, profitera de la réunion ce mercredi à Washington de la coalition internationale contre l'organisation Etat islamique (EI), pour faire connaissance avec ses homologues de pays membres de l'Otan. A cette occasion, "le secrétaire d'Etat Tillerson rencontrera les ministres des Affaires étrangères de pays membres de l'Otan, d'Albanie, de Belgique, de Bulgarie, du Canada, de République tchèque du Danemark, d'Estonie, de France, d'Allemagne, de Grèce, d'Hongrie, d'Islande, d'Italie, de Lettonie, de Lituanie, du Luxembourg, des Pays-Bas, de Norvège, de Pologne, du Portugal, de Roumanie, de Slovaquie, de Slovénie, d'Espagne, de Turquie et du Royaume-Uni", est-il précisé. Il s'agit là de 26 des 27 autres pays de l'Otan, le 27e, la Croatie n'étant pas mentionné. Cette annonce intervient alors que le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, se trouve aux Etats-Unis pour assister à une réunion de la coalition anti-EI. Il doit notamment s'entretenir avec le secrétaire à la Défense, James Mattis, et "discuter des progrès dans la lutte contre le terrorisme" avec M. Tillerson pendant la réunion de mercedi. Les membres européens de l'Otan, surtout les pays de l'Est préoccupés par la Russie, ne cachent pas leurs inquiétudes après les déclarations de Donald Trump, qui s'est livré le week-end dernier à une diatribe contre l'Allemagne, affirmant que Berlin devait payer plus pour profiter du parapluie protecteur de l'Otan et de Washington. (Belga)

Nos partenaires