Le chef de la Défense souhaite une réduction du nombre de militaires en rue

08/09/16 à 10:24 - Mise à jour à 10:23

Source: Belga

Le nouveau "patron" de l'armée, le général Marc Compernol, s'est déclaré jeudi partisan d'une réduction du nombre de militaires déployés en rue, en s'inquiétant des "pertes de compétences" que l'opération "Vigilant Guardian" (OVG) de sécurité intérieure entraîne pour ses troupes.

Le chef de la Défense souhaite une réduction du nombre de militaires en rue

© Belga

"Je pense que tout le monde en est convaincu (qu'il est temps de réduire le déploiement en rue), y compris le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA). La difficulté, c'est qu'il faut un élément déclencheur nous indiquant que le monde est plus sûr", a-t-il affirmé dans une interview publiée par le journal 'La Libre Belgique'.

Le chef de la Défense (Chod) se veut toutefois clair: "si le gouvernement nous demande de faire ce genre de missions, on le fait! Et je crois que la situation sécuritaire le justifie", a-t-il souligné.

Mais le général Compernol estime toutefois que ce renfort à la police fédérale n'est pas la "mission première" et qu'il devient "lourd" pour son personnel. "La sécurité de la Belgique commence en Afrique subsaharienne, en Irak et en Syrie, en Afghanistan, sur le flanc est. C'est là que nous devons être présents, pas dans les rues à Anvers et Bruxelles", a-t-il expliqué.

Le gouvernement a fait appel le 17 janvier 2015 - après l'attentat contre le magazine satirique français Charlie Hebdo - à l'armée pour venir épauler la police fédérale. L'actuel mandat expire le 2 octobre et porte sur 1.828 hommes.

Nos partenaires