Le chef de l'OCAM plaide pour un élargissement de la base de données

12/01/17 à 07:09 - Mise à jour à 07:09

Source: Belga

Paul Van Tigchelt, qui dirige l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM), est toujours demandeur d'une banque de données carrefour permettant d'accéder aux banques de données des services partenaires, est-il ressorti d'un débat sur le respect de la vie privée organisé par le média De Correspondent mercredi à Gand.

Le chef de l'OCAM plaide pour un élargissement de la base de données

Paul Van Tigchelt. © Belga

L'OCAM dispose pour le moment d'une base de données qui est alimentée par ses services partenaires. "Un rapport d'un inspecteur local va être transmis à la police fédérale, qui va le retravailler, et en fin de compte le dossier va être transmis à l'OCAM où 14 personnes vont à leur tour l'encoder dans une base de données", a expliqué M. Van Tigchelt à titre d'exemple. "Ce n'est pas efficace au 21e siècle", en conclut-il.

Le chef de l'OCAM a donc plaidé à nouveau pour une base de données carrefour qui permettrait à ses services d'accéder directement aux informations et bases de données des services partenaires. "En ce moment, nous risquons qu'un rapport reste à l'abandon et que des fautes soient commises. On me dit pourtant que c'est tout à fait réalisable techniquement", a-t-il argumenté.

Nos partenaires