Le chef de corps de la zone de police Bruxelles-Midi quitte ses fonctions

02/04/16 à 14:31 - Mise à jour à 14:31

Source: Belga

(Belga) Alphonse Peeters, chef de corps de la zone de police Bruxelles-Midi (Anderlecht, Saint-Gilles/Forest) depuis 2009, a quitté ses fonctions vendredi, peut-on lire sur le site internet de la zone de police. Le commissaire Patrick Evenepoel, qui exerçait jusqu'ici la fonction de chef de corps adjoint, le remplace et devient chef de corps faisant fonction.

Le chef de corps de la zone de police Bruxelles-Midi quitte ses fonctions

Le chef de corps de la zone de police Bruxelles-Midi quitte ses fonctions © BELGA

Les journaux La Dernière Heure et Het Nieuwsblad suggéraient respectivement vendredi et samedi que le chef de corps a été muté pour son "incompétence". Cette information est contredite par le bourgmestre d'Anderlecht Eric Thomas: "M. Peeters a lui-même demandé son remplacement, après avoir annoncé il y a quelques mois son possible départ." Alphonse Peeters quitte son poste pour l'organisme d'intérêt public (OIP) Bruxelles Sécurité & Prévention, un organisme régional créé après la 6e réforme de l'Etat. "Mon intérêt pour le niveau régional ne date pas d'hier", explique-t-il dans un droit de réponse diffusé vendredi soir. Concernant son "incompétence" présumée, M. Peeters ajoute qu'une commission l'a évalué favorablement au terme du premier mandat de cinq ans à la tête de la zone de police Midi. "Cette évaluation a été suivie d'un vote unanime du Conseil de police pour la reconduction du premier mandat en 2014." La mutation de l'ancien chef de corps est une convention tripartite entre la Région, la zone Midi et le chef de corps, précise le droit de réponse. "Je n'ai pas démissionné de mes fonctions et, comme prévu dans cette convention, il est loisible à chacune des parties d'y mettre fin. Dans ce cas, je réintégrerais ma fonction de chef de corps de la zone Midi." Eric Thomas admet que M. Peeters était critiqué dans sa fonction de chef de corps: "C'est le cas pour tous les postes dirigeants. Les critiques concernent surtout le maintien de l'ordre public. Certains seront contents de son départ, mais d'autres auraient préféré qu'il reste." (Belga)

Nos partenaires