Le chagrin profond mérite plus d'attention

11/08/15 à 19:10 - Mise à jour à 19:10

Source: Belga

Le ministre de l'Emploi Kris Peeters est favorable à un congé de deuil plus long. "Etre dispensé de travailler pendant trois jours, c'est très peu quand on a perdu son conjoint ou son enfant. Cela ne témoigne pas d'une compassion proportionnée", a écrit mardi le ministre CD&V sur son compte Facebook.

Le chagrin profond mérite plus d'attention

© Belga

Il existe plusieurs propositions pour étendre le congé de deuil. Selon Kris Peeters, un premier inventaire, reprenant une estimation du coût, est prêt. Il prévoit de continuer la concertation avec la ministre des Affaires sociales Maggie De Block (Open Vld). Lundi, le sp.a, dans l'opposition, présentait dans De Standaard une nouvelle proposition pour étendre le congé de deuil. Actuellement, une personne a droit, en fonction de son degré de parenté avec le défunt, à deux ou trois jours de congé, à prendre entre le jour du décès et le jour de l'enterrement. Le sp.a veut porter ce nombre de jours à une période de 5 à 10 jours, à prendre dans l'année qui suit le décès. La proposition du sp.a n'est pas la première ni la seule à plaider pour un congé plus long. Le cdH, Groen et le CD&V sont eux aussi venus avec un texte. Il a été convenu en commission Affaires sociales de la Chambre de réaliser un inventaire de toutes les propositions (y compris celles qui étendent ou adaptent d'autres types de congés). Selon Kris Peeters, cet inventaire est prêt. "La question est au final de savoir comment nous finançons une extension du congé de deuil: avec l'aide de l'Inami, de l'Onem, de l'employeur. Ces calculs, nous devrons les faire après avoir aussi évalué l'impact positif d'un congé plus long. J'en parlerai avec Maggie De Block, avec la conviction qu'un chagrin profond mérite plus d'attention", écrit le ministre sur Facebook.

En savoir plus sur:

Nos partenaires