Le CEHEG et l'Unécof réclament la remise en liberté immédiate de Loup Bureau

04/08/17 à 11:08 - Mise à jour à 11:09

Source: Belga

(Belga) Le Conseil étudiant de la Haute Ecole Galilée (CEHEG) et l'Union des étudiants de la Communauté française (Unécof) réclament vendredi "la remise en liberté immédiate" de Loup Bureau. Cet étudiant en journalisme à l'Ihecs - l'un des établissements constitutifs de la Haute Ecole Galilée - est emprisonné en Turquie depuis la semaine dernière.

Loup Bureau, qui a notamment collaboré avec la chaîne française TV5 Monde, a été interpellé au poste-frontière de Habur entre l'Irak et la Turquie. Le Français, âgé de 27 ans, a ensuite été incarcéré par les autorités locales qui le soupçonnent d'activités "terroristes" en lien avec des combattants kurdes de Syrie. Dans un communiqué commun, le CEHEG et l'Unécof dénoncent les "allégations mensongères de la Turquie" et affirment que "Loup est un étudiant en journalisme qui n'est pas engagé politiquement et qui ne représente aucune menace justifiant une incarcération". "On ne peut pas tolérer que notre passion nous emmène en prison. Rien ne peut excuser l'arrestation d'un étudiant qui ne fait qu'approfondir sa future profession", commente le président du CEHEG, Olivier Coppens. La présidente de l'Unécof, Opaline Meunier, ajoute pour sa part que les deux organisations étudiantes restent en contact constant avec l'Ihecs. "Dès que nous aurons plus d'informations, nous envisagerons des actions des étudiants", précise-t-elle. (Belga)

Nos partenaires